Bonjour Pierrot, pouvez-vous nous faire une très brève présentation de vous ?

Je suis né à Midongy du Sud. Fils d’une mère franco malgache et d’un père chinois. j’ai fait mes études primaires à Farafangana et le secondaire à Fianarantsoa. J’ai arrêté très vite mes études car je voulais être peintre. J’ai pratiqué la peinture pendant une quinzaine d’années. je faisais surtout des portraits d’après des photos prises par moi même. Je me suis mis à la photo car je me suis aperçu que ma photographie était bien mieux que ma peinture. J’ai arrêté la peinture.

Vous possédez un parcours de rêve dans votre carrière de photographe. Comment êtes-vous arrivé là ?

interview_pierrot_men_02

Ce n’était pas facile. J’ai commencé très jeune avec un vieil appareil Kodak de mon père. Après je me suis acheté un Minolta SRT 101. J’avais un petit studio où je faisais les photos d’identité, de famille, de mariage… Je vivais avec ça pendant des années mais à coté je faisais aussi des photos pour moi, pour me faire plaisir. Ce plaisir devient une passion.

Tous les jours je vois le monde autour de moi comme une photographie. je cherche, je cherche. J’aime aller à la rencontre de mes images. J’aime montrer ce que je connais le mieux, ce que je comprends le mieux, ce qui me parle le mieux. je me nourris de mon expérience d’artiste peintre. Cette première passion pour la peinture m’a offert un sens instinctif du cadre et de la composition. Aujourd’hui je cherche encore.

Dans votre riche parcours, y avait-il des souvenirs ou des anecdotes qui vous ont marqué ?

interview_pierrot_men_03

Mon fils de 8 ans m’a appris quelque chose.

C’était il y a plusieurs années. Avec lui on a photographié le même sujet. A ma surprise sa photo   était plus intéressante que la mienne. Etant de plus petite taille, il avait un meilleur angle, en contre plongée. Savait-il vraiment ce qu’il faisait? Etait-ce un coup de chance? C’était pour moi une leçon: j’ai compris alors que le point de vue est important, cette étape a marqué un tournant dans mon travail.

Quand on parle de photographie à Madagascar, voire à l’étranger, votre nom revient toujours. Comment prenez-vous cela

interview_pierrot_men_04

Pas mal d’étrangers m’ont dit qu’ils visitent Madagascar car ils ont vu mes photographies. Ca me touche beaucoup.

La photographie commence à prendre une place considérable à Madagascar, beaucoup de jeunes s’y mettent, qu’est-ce que vous en pensez ?

interview_pierrot_men_05

Effectivement il y en a beaucoup et ils sont très bons. Les jeunes s’y mettent à fond. Ma passion est partagée et je me sens moins seul.

Si vous avez un (des) conseil(s) à donner aux photographes malgaches, surtout les jeunes

Qu’ils restent   fidèles à leur passion. La photo est une interminable aventure. L’œuvre se fait sur la durée, parfois dans une grande solitude, sur de longues années, image après image, série après série…. Il faut y croire

Quels appareils utilisez-vous actuellement ?

Mon petit Leica M. Je dors avec, je me lève avec. C’est mon seul fidèle compagnon, on est inséparable.

Mais J’ai aussi des boitiers Nikon que j’utilise quand je suis en voyage ou en reportage.

Vous avez nagé dans le monde de la photographie argentique depuis des années. Comment avez-vous vécu l’arrivée de la photographie numérique ?  

C’est rare aujourd’hui qu’on demande si une photo est faite avec du numérique ou argentique. Je ne sais plus combien de kms de film j’ai utilisés. Quand j’ai commencé à photographier, je n’imaginais pas un seul instant que la photographie numérique allait voir le jour.

interview_pierrot_men_06

Et quand les premiers appareils numériques étaient arrivés, j’étais déçu et je me disais que je ne ferai jamais mes photos avec ça. Aujourd’hui c’est différent, le numérique est bien présent et aussi un bon outil pour s’exprimer. C’est finalement le résultat qui compte. Certains jeunes ont oublié complètement la pellicule mais je les comprends, il faut vivre son temps.

Quels sont vos projets photographiques à venir ?

Faire d’autres images, d’autres rencontres, d’autres déclarations d’amour à notre pays….

Je vous remercie d’avoir aimablement accepté d’être le premier invité de mon site, avez-vous un dernier message à nos fidèles internautes ?

interview_pierrot_men_07

Réfléchir une image c’est prendre le risque de la voir disparaître.